MONTRÉAL NOIR

D’après « La tueuse » d’André Paul Antoine
Mise en scène : Damien Maillard

Synopsis

Montréal, 1953, l’affaire du Roxy. Tout s’est passé si vite. Le corps de Freddy avait à peine été repêché dans le port, que Dorlinger, parrain en titre de la ville, lançait une opération punitive sur son rival, Willy Shaugnessy. Mais éliminer Willy ne suffisait pas. Sa belle et froide exécutrice devait mourir aussi. Ça, ce serait le boulot de Jim, son meilleur tueur. Et les voila tous les deux, face à face, la petite citadine à la moue enjôleuse et le porte-flingue sans foi ni loi, deux légendes du milieu, deux porteurs de morts. Leur affrontement est à l’image de la guerre des gangs qui s’annonce, brutal, tortueux, imprévisible. Les alliances craquent, chacun cherche a manipuler l’autre et à sauver sa peau. Mais le prochain meurtre va mener le jeu à un tout autre niveau…

Équipe de création

Mise en scène : Damien Maillard

Coach : Patrick Palmer

Assistance à la mise en scène : Sophie Couture

Interprétation : Jean Cliche . Philippe Daigle . Patricia Demers

Affiche : Baptiste Mounié

Direction technique : Vincent Sauvé

Direction de production : Marie-Douce Primeau

Dates et lieu

Dates :
Dimanche 15 mars 2015 – 20h00
Jeudi 19 mars 2015 – 18h00
Vendredi 20 mars 2015 – 20h30
Samedi 21 mars 2015 – 17h00
Dimanche 22 mars 2015 – 14h00

Lieu :
Centre Culturel Calixa-Lavallée
Au coeur du Parc Lafontaine
3819, rue Calixa-Lavallée, Montréal
(Métro Sherbrooke ; Autobus 24 Est ; Accès à un stationnement gratuit par la rue Rachel)

L’événement

Il y a deux choses qui font des films noirs un vrai délice. D’abord, cette ambiance de gangsters un peu surannée, grands imperméables, chapeaux Fédoras et fumée bleue de cigare un peu cheap. C’est la mafia comme on la rêve, avec ses codes d’honneur, ses costumes trois pièces et ses trahisons. Et puis il y a cette règle d’or du genre, rien ne se passe comme on l’avait prévu. Le spectateur est toujours pris par surprise dans les plans fumeux des protagonistes, dans les mensonges et les arnaques. Chaque révélation claque comme un coup de fusil.
Et bien Montréal Noir c’est ça, exactement ça. C’est un jeu de dupe à l’ancienne, dans lequel vous ne verrez rien venir.

Le festival Ad Lib:
Le Festival Ad Lib de POSTHUME veut offrir l’opportunité à des metteurs en scène amateurs ou à de jeunes talents professionnalisant de développer/affiner leurs pratiques et d’enrichir leurs expériences, en profitant de la complicité de mentors plus chevronnés qui les accompagnent dans leurs démarches créatives. Chaque équipe bénéficie ainsi, au cours de sa préparation, du coaching et des conseils d’artistes et pédagogues expérimentés.

Pour cette première édition, le Festival Ad Lib a retenu trois metteurs en scène, qui ont été accompagnés chacun par un coach différent. La coïncidence a voulu que les trois metteurs en scène se proposent d’explorer l’œuvre de différents auteurs français, nous offrant un Festival “spécial dramaturgie française”.

Montréal Noir Montréal noir est présenté, dans ce cadre, conjointement avec Fantaisies et L’émission de télévision.

Avertissements

Le spectacle est d’une durée approximative de 1h15.
Admission générale. Retardataires admis dans les 15 premières minutes.

Si vous avez vu la production, laissez-nous un commentaire.

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *